Rechercher
  • Brune Vannier-Moreau, naturopathe

Le café : le Dr Jekyll ou M. Hyde?


Le café, plaisir coupable?

Sous prétexte qu’il excite, qu’ il énerve, qu’ il empêche de dormir….le café est souvent considéré comme étant mauvais pour la santé… pourtant, il semblerait que la consommation de café ait de réels atouts et les récentes études scientifiques ne cessent de lui faire des éloges!

La consommation de café diminuerait :

Les risques cardiovasculaires :

Le café a longtemps été accusé d’augmenter la pression artérielle. Son effet stimulant laissait penser qu’il était mauvais pour le coeur. Pourtant, il a été prouvé que la consommation de café entraîne une très légère hausse de la pression sanguine, mais de manière transitoire, trop courte pour pouvoir être nocive. Il semblerait que cet effet s’estompe puis disparait dés que sa consommation devient quotidienne.

Mieux encore, il a été prouvé que le risque cardiovasculaire de ceux qui boivent entre 3 et 4 tasses de café par jour est plus faible que ceux qui n’en boivent pas!

Par contre le lien entre consommation de boisson sucrée et hypertension artérielle a été mis en avant. L’ennemi du coeur n’est donc pas le café ni la caféine contenu dans certains soda mais bien le sucre potentiellement présent dans ces boissons!

Un café OUI mais sans sucre biensur!

Les risques de diabète de type 2 :

En 2005, des études ont prouvé que les buveurs réguliers de café présentaient un risque moins important de contracter un diabète de type 2. Bonne nouvelle pour les accros au café, le risque de diabète semble diminuer de manière proportionnelle avec l’augmentation de la consommation de café : pour chaque tasse consommée en plus quotidiennement, le risque de diabète diminuerait de 5%. Au risque de me répéter, les bienfaits concernent seulement la consommation de café non sucré!

Les problèmes de foie :

Traditionnellement accusé d’encrasser le foie, le café a pourtant démontré de précieux effets protecteurs de cet organe! Le fait de boire 2 tasses de café par jour diminue de 44 % le risque de contracter une cirrhose et de 35% le risque du cancer du foie. Cela s’expliquerait par la concentration élevée d’antioxydants contenus dans le café! Notez toutefois que ce sont les polyphénols du café et non la caféine qui sont à l’origine de ces effets positifs.

Si le café devient l’ami du foie, l’alcool reste son pire ennemi! Donc un café oui, mais exit l’irish coffee!

Les risques de maladie d’ Alzheimer et Parkinson :

Le café est l’un des meilleurs stimulants des fonctions cérébrales : Plusieurs études d'observation ont en effet suggéré que la consommation de caféine réduit le déclin cognitif au cours du vieillissement, ainsi que le risque de développer une démence. La consommation de café pourrait donc jouer un rôle protecteur contre les troubles cognitifs et neurodégénératifs.

Pour finir en beauté, deux vastes études révèlent que les consommateurs réguliers de café ont une espérance de vie supérieure à celle de ceux qui n’en boivent pas! Plus on consommerait de café, plus on rallongerait notre espérance de vie! Ainsi, une tasse de café par jour réduirait la mortalité de 12 % par rapport aux « non-buveurs ». Ce score monte à 18% avec 3 tasses de café par jour! La mortalité baisserait dans toutes causes confondues mais les bénéfices seraient particulièrement visibles en ce qui concerne la diminution du risque de maladies cardiovasculaires et de maladies neurodégénératives.

Les antioxydants contenues dans le café font donc des merveilles, toutefois, notez que le café reste déconseillé dans certains cas :

- Chez la femme enceintes car il élèverait le risque de fausse couches ainsi que celui du cancer du cerveau chez l’enfant. Un maximum d’un café par jour est donc préconisé en cas de grossesse en évitant biensur d’y ajouter d’autre boissons existantes (thé, soda..)

- Chez les personnes souffrant de reflux gastrite et ulcère à l’estomac car le café augmente la sécrétion d’acide chlorydrique et d’histamine dans l’estomac.

- Chez les personnes ayant des troubles psychiatriques : Le café est bien connu pour son coté excitant. Ainsi, sa consommation pourrait être anxiogène et favoriser des crises de panique.

- En cas de problèmes urinaires : La consommation de café exacerbe les problèmes de vessie hyperactive et aggrave les incontinences urinaires.

- En cas d’ostéoporose car la consommation de café augmente l’excrétion urinaire du magnésium et du calcium.

- Enfin, la consommation de café est déconseillé en cas d’anémie :Tout comme le thé, il contient des tanins qui diminuent grandement l’assimilation du fer. Contrairement à nos habitudes occidentales, si nous manquons de fer, il faudrait éviter de boire sa tasse de café juste après un repas!

Quel café choisir:

N’en déplaise à notre cher Georges Clooney, la café à éviter serait celui en capsule!

Il est en effet très riche en furanes et en acrylamides, deux substances accusés d’être cancérigènes pour le foie!

Le mode de préparation du café influence la teneur en caféine : contrairement à ce que l’on pourrait croire, un expresso contient moins de caféine qu’un café filtre. La caféine est l’un des ingrédients les moins solubles du café, donc si l’eau le traverse rapidement, elle n’a pas le temps d’imprégner votre tasse.

Enfin, sachez que le café fait partie des cultures les plus arrosées de pesticides et d’engrais. Préférez donc un café biologique et équitable.

Mon conseil : Ne commencez pas à boire du café pour autant après avoir lu cet article! Le café a en effet pleins de bienfaits mais il reste un excitant pour le corps! Optez plutôt pour des jus de légumes pour faire le plein d'anti-oxydants! Par contre, si vous êtes déjà accro au café, vous savez maintenant qu'il y a du bon dans le café... Savourez donc dorénavant votre café sans scrupule tout en gardant en tête qu'il s'agit d'un excitant donc point trop n'en faut!:)

Brune Vannier Moreau, Naturopathe

https://www.vannier-moreau-naturopathe.fr :


43 vues